Le Petit Léonard Hors-Série n° 7
Soulages. LE MUSEE DE RODEZ

N° 7 - Septembre 2013

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

6,50 €

ISSN : 9771280906009

Pierre Soulages a dit avoir eu deux naissances, l’une à Rodez, en Aveyron, l’autre dans la peinture qu’il aima spontanément. Exposé dans de nombreux musées à travers le monde, Soulages, à cheval sur deux siècles, est le peintre du noir, avec ses effets et ses matières, jouant avec la lumière qui donne vie. En perpétuelle recherche, comme en témoignent ses dernières peintures.

Que signifie " abstrait " ?

À quelques mois de l’ouverture du musée Soulages à Rodez, le jeune public est invité à découvrir l’oeuvre dans Le Petit Léonard : des peintures sur toile et sur papier, des multiples tels que les eaux-fortes, les lithographies, les sérigraphies et les cartons préparatoires des vitraux de Conques. Prendre la mesure d’une histoire individuelle comme d’un chemin parcouru. Un accent est placé ici sur les premiers pas de Soulages à Rodez. Il a répondu avec plaisir aux questions posées par des enfants : sur ses intentions de peintre, sur son inspiration. Nous l’avons arraché à son atelier.

Dans son jardin, le musée Soulages, bâtiment en acier couleur rouille, est un écrin contemporain destiné aux oeuvres de l’artiste, des peintures au brou de noix de 1947 aux grands Outrenoirs. Il se donne pour mission de faire comprendre la création du peintre en montrant les différentes techniques qu’il inventa pour atteindre son but, sans pédagogie banale, avec des dispositifs interactifs. Comment fabrique-t-on le verre des vitraux ? Avec quels outils Soulages peint-il ? Comment imprime-t-on une eau-forte ? Selon les voeux du peintre, une vaste salle d’exposition temporaire permet d’inviter d’autres artistes.

L’invention est donc le maître mot de ce musée

Benoît Decron, directeur du musée Soulages - Rodez

Articles

L'histoire d'un enfant qui voulait devenir peintre
Plongeon dans l'œuvre de Pierre Soulages

Soulages et la technique de l'eau-forte

En 1951, Pierre Soulages, encouragé par son ami le peintre Hans Hartung, se met à la gravure. Il fait sa première eau-forte chez Roger Lacourière, un imprimeur parisien.

L’eau-forte est une technique de gravure qui était essentiellement utilisée pour des décorations d’armures au 14e siècle. Ce n’est qu’à la fi n du 15e siècle, qu’Albrecht Dürer, un artiste allemand, applique avec brio cette technique à l’impression d’images. Les artistes des époques suivantes l’adoptent et la pratiquent largement, tel l’artiste néerlandais Rembrandt. Elle va aussi jouer un très grand rôle dans la diffusion des images et des connaissances
jusqu’au 20e siècle.

Comment fait-on une gravure à l'eau-forte ? La réponse en dessins.

Magazine : Le Petit Léonard Hors-Série n° 7 Page : 14-15

Conques, une grande aventure artistique
B.D. Il était une fois les vitraux de Conques
Le musée imaginaire de Pierre Soulages
Le musée Soulages
Petit portfolio des œuvres du musée
Questions des enfants à Pierre Soulages
À ton tour ! Crée une œuvre au brou de noix

Vous aimerez aussi

PHARAON ET LES 3 COMMANDEMENTS D'OSIRIS

PHARAON ET LES 3 COMMANDEMENTS D'OSIRIS

Découverte de la mythologie égyptienne

12,00 €

Découvrir
JE JOUE AVEC... La mythologie

JE JOUE AVEC... La mythologie

Cahier d'activités n°1 du Petit Léonard

12,50 €

Découvrir
JE JOUE AVEC... Les impressionnistes

JE JOUE AVEC... Les impressionnistes

Cahier d'activités n°2 du Petit Léonard

12,50 €

Découvrir
JE JOUE AVEC... Les animaux

JE JOUE AVEC... Les animaux

Cahier d'activités n°3 du Petit Léonard

12,50 €

Découvrir